sylvain-villard.com
AUTEUR ACHAT CONTACT OUVRAGES
  histoire  |  étude  |  albums  |  nouvelles contes et légendes  |  en Ardèche sous l'Occupation  
 
 



caractéristiques du livre

catégorie: histoire
thème: Résistance 1943
ISBN : 2-9525035-2-4
éditeur: Ex-libris
15,5 x 21,5
392

prix: 23 € + 6,70 € expédition colissimo
 

LES SACRIFIES DE LA FOURNACHE (OU L'AFFAIRE DE THINES DANS SA VRAIE DIMENSION)

photo : couverture de LES SACRIFIES DE LA FOURNACHE (OU L'AFFAIRE DE THINES DANS SA VRAIE DIMENSION) Le 18 juillet 1943, huit jeunes hommes arrivent dans le hameau de \"Tastevin\" sur la commune de Thines. Ils s'installent dans une maison louée sous le couvert d'un séjour vacancier. Qui sont-ils ? Que viennent-ils faire ? Les habitants de cette vallée reculée de l'Ardèche cévenole s'interrogent. Au fil des jours les jeunes gens entrent en relations avec leurs plus proches voisins. Une petite fête est même organisée, un dimanche, qui réunira toute la jeunesse de Thines. On dansera. Rien ne transpirera pourtant des véritables raisons de la présence du groupe dans le hameau. En vérité, ces étrangers au pays sont des résistants FTP expédiés ici, depuis le camp de la \"Fournache\" (Drôme) via Marseille, pour soutenir un parachutage d'armes destiné à un réseau de renseignements de l'OSS (future CIA) mis en place par un certain Frédéric Brown. Le 31 juillet, les nouveaux locataires reçoivent la visite d'un personnage sympathique qui leur dit être recherché par les Allemands et vouloir quitter la France pour l'Algérie. Les maquisards, imprudents, le laisse repartir. Le 4 août, dans le petit matin, une forte unité allemande fait le siège puis attaque la maison où se sont retranchés les huit garçons...

Dans cet ouvrage, Sylvain VILLARD nous engage donc à suivre l'Affaire de Thines dans la dimension qui fut en réalité la sienne. Une version enrichie de scènes et d'actes nouveaux dans lesquels s'expriment plus largement ses principaux personnages et où apparaissent des acteurs précédemment ignorés. Mais en même temps, il nous propose de découvrir les tragiques événements de Tastevin, dépouillés des fabulations, des exagérations, des inexactitudes et des certitudes relevées ici et là dans les récits qui en ont été - ou qui en sont parfois - faits.


Ce qu'en a dit la Presse (sélection) :
Cet ouvrage revient donc sur "La tragédie de Thines", 18 ans après la première publication de Sylvain Villard. Pourquoi ?
Beaucoup de choses ont changé. En premier lieu, l'auteur, du fait même de la première version, a reçu de nombreux renseignements complémentaires ; des témoignages le plus souvent inédits. Il a été conduit à se poser de nouvelles questions : Que faisaient donc à Thines, et précisément au hameau de Tastevin, ces jeunes résistants ? Par qui et pourquoi y avaient-ils été placés ? Comment se fait-il [qu'après les arrestations par la Gestapo de membres du réseau] leurs responsables n'aient pas été avertis et ne les aient pas alertés de l'arrivée possible de militaires allemands ? Ont-ils été trahis, et si oui, par qui ?
Sylvain Villard a utilisé les témoignages directs encore disponibles, fouillant les dépôts d'archives, à Privas bien sûr, mais aussi à Paris, Marseille, Toulon... Il nous présente grâce à ce travail, un tableau foisonnant de ce qu'a pu être la Résistance, la multiplicité des courants, l'étendue de la variété de ses hommes et de ses femmes, l'ambigüité de certains comportements. Sa recherche historique rigoureuse le conduit à juger le moins possible, à chercher à comprendre plus qu'à comdamner, à pénétrer en définitive la complexité des êtres humains.
Un bien beau livre donc, qui fait honneur à son auteur, mais au-delà, au "Cercle littéraire des auteurs de la Plume ardéchoise" auquel il appartient, à l'historiographie non universitaire et à tous ceux qui, sans souci de gloire ou de carrière, s'intéressent à notre passé, à notre histoire locale, récente ou non.

Michel Riou, historien (extraits de sa critique sur les ondes de Radio des Boutières)

Auteur exigeant, méticuleux, Sylvain Villard n'a de cesse que de cerner dans tous ses aspects la réalité des faits qui ont endeuillé cette région de l'Ardèche cévenole.
Consultation pointilleuse d'archives, contacts renouvelés auprès des principaux personnages et d'acteurs précédemment ignorés, recoupements des témoignages, auxquels il ajoute les tragiques événements dépouillés des fabulations, des inexactitudes ou des exagérations apparues sans certains récits,lui permettent de présenter cette lourde page d'Histoire dans sa vraie dimension.
L'Echo et le Valentinois (Pierre Veyrenc)

Voilà un livre qui plonge le lecteur dans les conditions de l'époque, un ouvrage qui demande de la réflexion et qui invite le lecteur à abandonner les a priori. Sylvain Villard tente de replacer les pièces éparpillées de cette Affaire à leur juste emplacement, comme un puzzle que l'on construit, afin que le tableau qui émerge finalement soit le plus complet - voire le plus vrai possible.
La Tribune (Frances Harper)

De ce livre, le lecteur retient d'abord le ton du récit : un vrai thriller, avec des personnages hors du commun, venus de Marseille, des Etats-Unis, de la Drôme (les maquisards tués venaient du maquis de la Fournache) et de l'Ardèche. De larges parts d'ombre et de doute donnent encore plus de vie à l'ouvrage qui relate également de manière précise l'attaque de la ferme ardéchoise de Tastevin, hameau de Thines, et la résistance des maquisards assaillis.

Le côté historique est fait de rigueur avec de nombreuses références à des parutions précédentes ainsi qu'aux témoignages directs et aux archives. Et cela, avec un réel souci de comparer et de restituer précisément et avec sérieux le rôle de chacun. Une lecture passionnante qui apporte un éclairage nouveau sur cet épisode de la guerre en Ardèche.
La Tribune (Jacques Coudène)

 
 
 
 Vendredi 22 Septembre 2017     identification membres    plan du site    informations légales   
Dernière mise à jour du site le Dimanche 18 Décembre 2016